menu
FR

FOCUS

Boule de neige

Plaisirs d’hiver

Dans l’œuvre d’Hergé, il n’y a pas que de l’aventure et des morceaux de bravoure, on y trouve aussi de belles évocations des moments simples de la vie quotidienne, des instantanés plein d’émotion et de tendresse... Un bon bol de chocolat fumant, un livre entre les mains, des températures qui font frissonner… l’hiver a repris ses droits : il a bien frappé à notre porte. Cocooning auprès du feu pour certains, alors que d’autres affrontent le froid, équipés de gants, de bonnets et d’écharpes de laine. Mais c’est aussi l’occasion pour petits et grands de jouer avec des boules de neige ou de construire d’énormes bonhommes, vêtus de magnifiques manteaux blancs. Moments de partages, joues rougies, sourires aux lèvres… des lèvres couvertes de beurre de cacao !

© Hergé / Moulinsart 2019

Dans les rues, certaines personnes, emmitouflées de la tête aux pieds, semblent presque surgir de ces albums mythiques des aventures de Tintin comme : « L’Etoile mystérieuse » et « Tintin au Tibet » ou encore d’un épisode de la série des Jo et Zette comme « La Vallée des Cobras ».

© Hergé / Moulinsart 2019

Véritables amis

Mais la neige peut également évoquer des choses terribles, elle est alors source de malheur et de tristesse. On songe notamment aux redoutables avalanches ou aux chutes des alpinistes en haute montagne.

© Hergé / Moulinsart 2019

Fort heureusement, dans la bande dessinée comme dans la vie, un être providentiel peut survenir à tout moment, et c’est parfois sous la forme d’un yéti qu’il apparaît ! Celui qu’on appelle aussi le « migou » est ainsi intervenu pour aider un être en détresse. « L’abominable homme des neiges » va sauver Tchang d’une mort certaine, en l’enlevant à l’impressionnante tempête qui s’était abattue sur les sommets himalayens. Cette créature est en fait une adorable boule de poils qui réchauffe, protège et nourrit le jeune Chinois jusqu’à ce qu’il reprenne sa propre route. (A découvrir ou redécouvrir dans Tintin au Tibet.)

© Hergé / Moulinsart 2019

Boule de neige

Sur cette amusante photographie prise en 1935 devant le bâtiment du Botanique recouvert d’une nappe blanche, on découvre le jeune Hergé prêt à lancer une boule de neige.

© Hergé / Moulinsart 2019

Ce sera la source d’un gag de Quick et Flupke : Sarajevo 1935. Dans ce cas, la scène est forcément hilarante, à l’opposé d’une actualité tragique qui avait justement pour cadre la ville des Balkans reprise dans le titre du gag. Par l’humour bon enfant, le dessinateur suscitait notre réflexion sur des choses très sérieuses.

La montagne, son air pur et …

1932. Hergé réalise une affiche avec son ami José De Launoit. Ils décident de lui donner pour titre « Sports d’hiver ». La composition va à l’essentiel et transmet toute l’émotion de l’instant. On découvre un blanc immaculé sur lequel s’élance un skieur. Il lève les bras comme pour s’envoler vers le ciel azur. Sports d’hiver, sports d’hiver… les mots résonnent comme un écho dans la montagne. Un véritable appel au ski ! Bien entendu, la neige et l’hiver reviennent dans d’autres projets publicitaires, selon les demandes des clients ou tout simplement, en fonction des envies créatrices de l’artiste.

© Hergé / Moulinsart 2019

En 1934, c’est avec un projet publicitaire pour la célèbre compagnie aérienne belge, la Sabena, qu’Hergé nous invite à prendre l’avion, quel que soit le temps, tout en suivant le fil des saisons…

La Suisse, mon amie

Durant les vingt premières années de sa carrière, rares étaient les moments de détente que pouvait s’octroyer l’auteur. Ils étaient pourtant bien nécessaires à celui-ci qui, débordé de travail, devait évacuer le surmenage. Alors, quand il en avait la possibilité, c’est avec plaisir qu’Hergé se rendait en Suisse. Là, il prenait du repos et faisait de nouvelles rencontres bien agréables, tel le couple Fornara qu’il rencontra en juillet 1948 au bord du lac Léman, et avec lequel il se liera rapidement d’amitié.

© Hergé / Moulinsart 2019

Amitié et fidélité

Tout au long de sa vie, Hergé va se rendre à la montagne, il l’aime autant enneigée ou verdoyante. Là, il profite d’un grand moment de récréation, après de longues semaines de labeur incessant. Il apprécie beaucoup la marche et la randonnée. C’est pour lui un véritable exutoire : il peut se retrouver et être libre, tout comme Tintin…

Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Créer un compte ADMH
Français English Nederlands

Le site du Musée Hergé utilise des cookies pour établir des statistiques concernant les visites (comptage, provenance, durée...). Pour y parvenir, nous utilisons le service d'analyse d'audience de Google : Google Analytics.

En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans ce cadre.