Agenda

Entrée gratuite, dédicace Philippe Goddin & magie au Musée Hergé

Dimanche 2 décembre 2018
Gratuit pour tous !

Actualités

Mort de peur

Focus
La mort est déjà présente dans les marges des cahiers et dans les carnets de croquis du futur dessinateur Hergé...

PIM, PAM, POUM ! L’onomatopée dans l’œuvre d’Hergé

Focus
Dans les cases et dans les bulles, elle retentit, elle souffle, elle siffle, elle se propage, elle résonne, hurle et explose…

Tickets combinés - Train / Visite du Musée Hergé

Le trajet en train et votre entrée pour le Musée Hergé à un tarif très avantageux !

Quick et Flupke série 8

Focus

En ce mois d’août 2018, prenons le temps d’admirer cette belle illustration de couverture de l’album « Les Exploits de Quick et Flupke - 8ème série » publié chez Casterman, il y a maintenant soixante ans.

Le dessin est une référence explicite à un gag que nous retrouvons bien entendu à l’intérieur de l’album, il est accompagné de bien d'autres facéties sur le thème de l’été. L’air estival, on le retrouve dès les premières pages avec un joli voilier voguant en pleine mer. Au loin, une autre embarcation : c'est un cargo proche du Ramona dans l’épisode de Coke en stock. En 1956, Hergé et Bob De Moor font un voyage en mer du Nord à bord du Reine Astrid. Ce sont les croquis pris à bord du bateau qui serviront à dessiner l’intérieur et l’extérieur du Ramona.

Mais revenons à notre couverture : des coups de sifflet répétés s’échappent par la fenêtre et perturbent le doux chant des oiseaux. Appuyés sur le rebord d’un mur extérieur, Quick et Flupke jetent un regard curieux vers la pièce occupée par le  musicien. Mais d’où vient cette étrange mélopée ? A leur grande stupéfaction, ils découvrent l’agent 15 répétant chaque note d’une partition bien originale ! A l’instar de Nils Holgersson, par la magie d’un son mélodieux, Hergé entraîne ses personnages jusqu’à l’endroit où il veut précisément les emmener. Chacun à sa façon, participe à la scène. Tout comme le petit blondinet, « Flupke », et son camarade au béret noir, « Quick », le lecteur est le spectateur privilégié d’une scène aussi charmante qu’intime. On découvre le « jardin secret » de ce brave agent 15. 

D’un point de vue graphique, cette scène n’est pas sans rappeler celle où Didi observe Tintin s’apprêtant à boire sa tasse de thé dans le Lotus bleu. D’autres séquences dans l’œuvre d’Hergé rappellent également un parti-pris esthétique plébiscité par les grands peintres de la Renaissance. Peintres qui ne manquèrent pas d’intéresser également l’ami et grand artiste chinois « Tchang Tchong Jen » qui aida Hergé dans la réalisation du Lotus Bleu.

Photo de la vitrine