Agenda

Journée des enseignants - Musée Hergé | Musée L

Mercredi 31 octobre 2018
Une journée, une cité piétonne, deux musées et une gare toute proche !!

Entrée gratuite - Rires et frayeurs au Musée Hergé !

Le dimanche 4 novembre 2018
Venez rire ou trembler de peur au Musée Hergé ! Entrée gratuite pour tout le monde !

Le Musée Hergé est ouvert les 1er & 11 novembre !

1 & 11 novembre 2018
Le Musée Hergé, le restaurant Le Petit Vingtième ainsi que la Librairie sont ouverts aux heures habituelles le jeudi 1er novembre et le dimanche 11 novembre !

Actualités

Mort de peur

Focus
La mort est déjà présente dans les marges des cahiers et dans les carnets de croquis du futur dessinateur Hergé...

PIM, PAM, POUM ! L’onomatopée dans l’œuvre d’Hergé

Focus
Dans les cases et dans les bulles, elle retentit, elle souffle, elle siffle, elle se propage, elle résonne, hurle et explose…

Tickets combinés - Train / Visite du Musée Hergé

Le trajet en train et votre entrée pour le Musée Hergé à un tarif très avantageux !

Hergé et Tchang

Focus

Du 13 au 18 février 2018, le Musée Hergé met la Chine à l’honneur !


Bien que le fidèle compagnon de Tintin soit Milou, un fox-terrier blanc qui suit son maître comme son ombre tout au long des 24 aventures de Tintin, c’est bien son ami Tchang qui est mis à l’honneur dans ce focus. A la fois personnage de fiction et personne réelle, il est devenu un incontournable des amis de Tintin et de son créateur, Hergé.

En 1932, quand le dessinateur entame le récit de Tintin en Orient en proposant aux lecteurs du Petit Vingtième une carte de l’Asie, il est loin de se douter de l’incroyable rencontre qu’il va faire à titre personnel et ne sait pas trop dans quelle aventure il embarque ses héros…

Une rencontre à l’origine d’une amitié.

Tchang, un jeune étudiant chinois, débarque avec ses valises en octobre 1931 à Bruxelles (Belgique). Il vient suivre des cours de sculpture et peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Disciplines dans lesquelles il excelle déjà, ce qui l’amène à passer  rapidement dans la classe supérieure. Mais ce ne sont pas là ses seuls atouts.

Riche d’une culture ancestrale, il est né la même année qu’Hergé, en 1907. Tchang parle le français et est également issu d’un milieu catholique. Il va transmettre son savoir auprès d’un Hergé très attentif.

Un père prévenant

Cette rencontre d’Hergé et de Tchang-Tchong-jen doit beaucoup à l’Abbé Gosset, responsable à l’époque des étudiants chinois en Belgique. Ce dernier souhaitait que le jeune protégé de l’Abbé Wallez (le directeur du journal Le Vingtième Siècle ) ne se fourvoie pas sur l’endroit  où il enverrait Tintin lors de sa prochaine aventure. 

Hergé prend également contact auprès du Père Edouard Neut et du Père Dom Lou de l’abbaye de Saint-André ( Bruges) qu’il apprécie beaucoup. Des livres et des conseils lui seront transmis. Ainsi, les ouvrages « Ma mère ou Tableau de la vie quotidienne en Chine », prêté par le père Edouard Neut et « Aux origines du conflit mandchou, Chine-Japon, Paix de Versailles » offert part le Père Lou.

Le Lotus bleu, véritable trésor de la bande dessinée.                         

Le Lotus bleu paraît pour la première fois sous la forme d’album en 1936, dans une version noir et blanc, publiée par l’éditeur de renom tournaisien, Casterman. Ce véritable petit bijou de la bande dessinée est un parfait témoin de l’actualité de l’époque et de l’évolution qualitative du trait d’Hergé. Les idéogrammes chinois sont dessinés par une main ferme et légère à la fois, celle de Tchang Tchong-jen. Compréhensible uniquement des initiés à la langue de Confucius, il complète merveilleusement cette fresque asiatique des années trente. Le Lotus bleu, une passionnante intrigue où le mystère domine. Un prodigieux univers mis en scène par Hergé et qui suscite l’envie de découverte chez les jeunes lecteurs européens.

Géographique et suspense à la carte. 

Lorsque Tintin arrive à Shanghai, il est loin de se douter qu’il est déjà épié par un inconnu, avant même de poser le pied sur le sol chinois ! Faisant fi des barrières et préjugés, le héros laissera parler son cœur en sauvant Tchang de la noyade. Les deux nouveaux amis suivront ensuite « la bonne voie », celle du cœur. Ils feront face aux trafiquants et autres personnes peu scrupuleuses et désireuses de les éliminer. Malgré de nombreux obstacles et à force de courage et persévérance, Tintin et Tchang triompheront ! 

Planche de l'album

Tintin et Milou découvrent une Chine à la fois réelle et imaginaire.

Dans la réalité, pas mal d’eau aura ruisselé des montagnes, traversé les plaines et les campagnes pour rejoindre la mer… avant que Tchang-Tchong-en et Georges Remi, alias Hergé », ne puissent à nouveau être réunis. Entre temps, en 1960, une autre aventure rassemblant les deux personnages de fiction avait vu le jour dans les pages du journal Tintin : Tintin au Tibet. Un des albums préférés d’Hergé. On le comprendra aisément…

Visuel de l'album

1981. Des retrouvailles tant attendues.

Quand Tchang a quitté l’Europe en 1935, il était loin de se douter qu’il devrait attendre aussi longtemps avant de revoir son ami Hergé. Ce fut à l’époque, un triste moment pour les deux jeunes hommes qui ne purent se dire Au revoir sur le bord du quai de la gare, comme ils l’avaient  souhaité. 

Cependant, une immense joie se lira à nouveau sur leur visage quand, un peu moins de cinquante ans plus tard, les deux hommes se retrouvèrent enfin ! Le 18 mars 1981, Tchang-Tchong-jen se rend à Bruxelles afin de retrouver le créateur du Lotus bleu , grâce à un voyage organisé et médiatisé par le journaliste belge Gérard Valet.

Un jardin extraordinaire.

Plusieurs années après la mort d’Hergé, Fanny, seconde épouse du dessinateur, lui rend hommage de la plus belle façon qui soit en créant Le Musée Hergé. Construit parmi des chênes centenaires, en plein cœur du bois de la Source, il s’est élevé deux ans à peine après la pose de la première pierre en 2007. Cette surprenante réalisation de Christian de Portzamparc ouvre ses portes aux visiteurs du monde entier depuis 2009. La même année, une exposition temporaire fut dédiée à l’artiste et ami Tchang-Tchong-jen. Depuis, chaque fois qu’un visiteur chinois entre au Musée Hergé, c’est un peu comme si la Chine venait saluer les deux artistes…

Photo de la façade du Musée Hergé


Semaine China Friendly